Est-ce que votre contenu sur internet reflète votre personnalité ?

Les mots que vous utilisez en disent long sur vous et votre vision du monde.

La plupart de mes clients sont allergiques au marketing et au coaching.

Pourquoi j'arrive à les toucher ?

S'ils me contactent ou s'ils me choisissent face aux autres professionnels du marketing, ce n'est pas pour ma personnalité.

Cela serait un piège narcissique que de croire cela.

Pourtant c'est ce que 90% des conseillers en branding vendent.

C'est plus facile à marketer car tellement flatteur pour l'ego !

La vérité est que votre personnalité ne suffit pas, jamais!

Sartre disait "il faut avoir le courage de faire comme tout le monde pour n’être personne"

S'ils me contactent c'est qu'ils ont l'impression que :

- je peux leur apporter mon expertise,

- je les comprends,

- nous partageons la même vision du monde.

Le risque quand on développe son activité (et même en tant que salarié) est de croire que l'expertise suffit.

Si vous restez coincé ici, vous êtes dans une posture d'exécutant.

Vous allez vous retrouver à vous battre sur les prix et être facilement interchangeable.

Vos clients vous réduisent à une compétence ou à un problème.

Je vais appeler bidule car il est coach / formateur / c'est une pro du macramé...

Vous êtes l'homme ou la femme d'une nuit.

Traduction : votre relation est purement transactionnelle.

Le deuxième niveau permet de créer la connexion.

Vous allez vous retrouver en position de stratège.

Votre rôle est de révéler des besoins dont vos clients n'ont même pas encore conscience.

Cela vous permet de sortir de la guerre des prix et d'effacer la "concurrence".  

Vous n'apportez plus simplement une compétence mais un savoir-être.

Ici vous pouvez exprimer votre personnalité.

Vos clients n'attendent pas de vous que vous exécutiez simplement les ordres.

D'ailleurs, les entrepreneurs emploient des gens intelligents pour qu'ils réfléchissent et pas pour qu'ils exécutent.

Vous êtes l'homme ou la femme d'une saison.

Traduction : votre relation comporte une part d'émotionnel et d'attachement. Le prix compte mais n’est plus prioritaire.

Le troisième niveau consiste à créer le sentiment d'appartenance.

Vous partagez la même vision de l'avenir.

Vous œuvrez pour un but commun.

Cela change forcément le niveau d'engagement et la relation.

Je vais toujours consulter le même X (remplacer X par un métier de l'accompagnement) car il me connaît, me comprend et a les mêmes valeurs.

Traduction : vous devenez l'homme ou la femme qu'on aime.

Mon magnétiseur pourrait augmenter ses prix, je continuerais à aller le voir.

(Je précise que je ne suis pas amoureuse de lui mais de son approche😍).

Il y a quelques semaines, j'ai échangé avec une créatrice.

Elle a développé une approche thérapeutique incroyable. Son message "je veux travailler avec toi car tu me comprends et défends le même projet de société".

Comment peut-elle percevoir cela avant même que je n'aie ouvert la bouche ?

Grâce à mon contenu et à ma sémantique.

J'attache une grande importance à inventer mon propre dictionnaire.

J'ai revu tout mon vocabulaire :

- "marketing" est devenu "marketing karmique"

- " cible" ➡ "public" ou "ceux que vous voulez aider / toucher"

- "persona" ➡ "audience"

- " confiance en soi" ➡ "présence à soi et aux autres"

- " objectifs" ➡ "désirs et intentions"

- "vision" ➡ "idéal"

- " système d'organisation" ➡ "rythme et discipline"

- " tunnel de vente" ➡ "relation de confiance"

- "offre de services" ➡ " contribution"

- " marque personnelle" ➡ "signature émotionnelle"

Souvent on me demande "Ester, comment je peux faire pour attirer ceux que je veux aider ?"

En réalité, cette question sous-entend "comment renvoyer la bonne image ?"

Ma réponse est toujours la même :

- en osant mettre en avant votre expertise (=compétences)

- en osant affirmer qui vous êtes (= connexion)

- en assumant votre vision du monde (=appartenance)

Votre expertise, votre personnalité et vos prises de position doivent transpirer dans votre marketing.

Ensuite, le seul critère à considérer pour savoir si vous envoyez le bon message est : "est-ce que j'attire vraiment ceux que je cherche?"

Si ce n'est pas le cas, la mauvaise nouvelle c'est qu'il y a un souci !

La bonne c'est que vous pouvez toujours reprendre votre message pour l'adapter à qui vous êtes ou à qui vous êtes devenue.

Pour arriver à faire cela encore faut-il s’assumer.

Ah oui c’est ça le vrai enjeu !